Les comédiens

 

JOSÉ BROUWERS

Il a créé le Théâtre Arlequin en 1956. Il a, depuis 2013, confié la direction de la compagnie à Marie-Josée Delecour et Serge Swysen.
Il a écrit de nombreux textes pour la scène notamment parmi les plus récents : L'impromptu de Bayreuth, L'étranger, La Peste, Le chien des Baskerville,
L'impromptu de Waroux, Les liaisons dangereuses, Barbe bleue, Je veux un Magritte (En collaboration avec Philippe Waxweiler).
Metteur en scène et comédien, il a parcouru un répertoire de cent auteurs qui va de Molière à Eric-Emmanuel Schmitt, en passant par Feydeau, Guitry ou Woody Allen. Son rôle le plus récent : le vieil homme du Silence de la mer.

MARIE-JOSÉE DELECOUR

Elle accède à la direction de la compagnie, mais elle reste d'abord et avant tout comédienne, ce qui ne l'empêche pas de créer les costumes des spectacles avec un goût très sûr et de mettre en scène ses partenaires.
Comiques ou dramatiques, parfois les deux, ses personnages atteignent le naturel et la vérité. Nombre de comédiens se cachent derrière des masques.
Marie-Josée Delecour affronte le public à visage nu, avec humour et sensibilité, jouant Guitry, Molière, Josiane Balasko, Eric Assous, Woody Allen, Feydeau ou Jean Genet.
C’est elle qui initia les fameux Café liégeois, formule de satire politique assemblant théâtre, revue et cabaret.

DELPHINE DESSAMBRE

Du vaudeville où elle faisait une apparition séduisante, elle est passée à l'évocation très vraie de la première épouse de Simenon avant d'offrir l'image lumineuse de Roxane, l'héroïne de Rostand ou l'évocation des muses de Wagner. Jules Renard l'attendait à Liège, Feydeau au Rideau de Bruxelles, Sardou et Sainte-Beuve aux Galeries. Elle a abordé des rôles passionnés dans Confidences trop intimes et Le visiteur. Elle a affronté la Marquise de Merteuil, diablesse des Liaisons dangereuses. Et incarné avec succès les héroïnes d'Amélie Nothomb dans Barbe bleue et Hygiène de l’Assassin, un personnage de Russe pétillante du côté de chez Veber et une avocate manipulatrice dans Le fusible.

 

Les metteurs en scène

JOSÉ BROUWERS,  Il fêtera en 2020 ses 70 ans de scène. Il débute au Théâtre Royal du Gymnase en 1950 dont il deviendra dès 1964 adjoint de direction puis directeur en 1974 jusqu’à l’expropriation du bâtiment.
Il professionnalise le Théâtre Arlequin en 1975, compagnie qu’il a fondée en 1956.
Il a mis en scène plus de 200 spectacles et composé 25 textes pour la scène, pièces originales et adaptations dont très récemment Je veux un Magritte comédie écrite en collaboration avec Philippe Waxweiler.

 

Les Décorateurs

MARIE-JOSÉE DELECOUR,  Elle conçoit la plupart des costumes des spectacles d'Arlequin.
Elle a ressuscité les années 40 avec Le Silence de la mer, les années 50 dans Toâ, l'entre-deux guerres avec Simenon, fils de Liège. Et elle précède la mode pour Le canard à l'orange et autres comédies. Feydeau ou Les liaisons dangereuses lui offrent le plaisir de concevoir des costumes selon les critères d’époques flamboyantes.
Elle signe les costumes de Barbe bleue. Elle sert Armel Job ou Francis Veber avec une même originalité.
Elle met aussi en scène tous les Café liégeois, Le visiteur et Le dîner de cons.

 

 

© 2009-2021 • Algo'Rythmes.com • Tous droits réservés
Content : comediens