Bienvenue dans les archives...

 
2016-2017
2015-2016
2014-2015
2013-2014
2012-2013
2011-2012
2010-2011
2009-2010
2008-2009
2007-2008
 

 
AMOURS POINT ORGUES
Marcel Kervan

AMOURS POINT ORGUES Mise en scène : José Brouwers
Décor : Julie Jacques
Costumes : Marie-Josée Delecour
Lumières et décor sonore : Franco De Bartolomeo et Alex Fontaine 

Avec Marie-Josée Delecour, Delphine Dessambre, Catherine Ledouble, Pierre Ligot, Serge Swysen et Alexandre Tirelier 

Vu la rentrée impromptue de son épouse, un patron confie à un de ses employés un peu naïf une mission inattendue : escorter à sa place sa jolie maîtresse durant toute une soirée. L'adorable garçon va accumuler gaffe sur gaffe et transformer la nuit en cauchemar jusqu'à mettre en péril son propre mariage. Reprise vu l'énorme succès de rire.
 
 
 
SACRÉS LIÉGEOIS
J. Brouwers/ J-P. Fanuel/ M. Kervan

SACRÉS LIÉGEOIS Mise en scène : Marie-Josée Delecour
Décor  : Philippe Waxweiler
Costumes  : Marie-Josée Delecour
Lumières et décor sonore : Franco De Bartolomeo et Alex Fontaine 

Avec José Brouwers, Marie-Josée Delecour, Jean-Marie Gélon, Catherine Ledouble, Pierre Ligot, Serge Swysen, Alexandre Tirelier et la voix de Jean-Paul Fanuel. 

Dans le ton de Café liégeois et de Gare aux Liégeois, un spectacle qui célèbre l’esprit de chez nous fait de dérision et de bon sens populaire, à la fois comédie, cabaret et revue d’actualité, des scènes d’une folle bonne humeur, cinquante personnages savoureux pour rire de tout (et aussi de nous) de façon pas toujours politiquement correcte.
 
 
 
LE PLACARD
Francis Veber

LE PLACARD Mise en scène : José Brouwers
Décor : Philippe Waxweiler
Costumes : Marie-Josée Delecour
Lumières et décor sonore : Franco De Bartolomeo et Alex Fontaine 

Avec Marie-Josée Delecour, Delphine Dessambre, Jean-Marie Gélon, Pierre Ligot, Jean-Louis Maréchal, Serge Swysen et Alexandre Tirelier.  

Revoici François Pignon, l’anti-héros du Dîner de cons et de L’Emmerdeur. Petit comptable insignifiant, Pignon apprend, avant l’annonce officielle, que l’entreprise qui l’occupe va se passer de ses services. Refrain connu: restructuration. Déjà que le brave François n’est pas au beau fixe avec son ex-femme et que, par là-même, il ne voit plus son fils, il semble ne plus lui rester qu’une solution : se jeter par la fenêtre. Mais il a un voisin qui, non seulement, va l’empêcher d’en finir, mais va lui apporter une solution inattendue pour rester dans l’entreprise qui, entre parenthèses, fabrique des préservatifs. Il doit jouer le jeu de la discrimination et se faire passer pour homosexuel. A partir de là, sa vie va se meubler d’épisodes inattendus qui seront autant d’éclats de rire.
 
 
 
LE SILENCE DE LA MER
Vercors

LE SILENCE DE LA MER Adaptation : Vercors et Jean Mercure
Mise en scène : Alexandre Tirelier
Décor : Valérie Urbain
Costumes : Marie-Josée Delecour
Lumières et décor sonore : Franco De Bartolomeo et Alex Fontaine 

Avec José Brouwers, Camille Fernandez et Fabian Nicolaï.  

L’action se situe en 1941. L’armée allemande occupe la France. Un officier de la Wehrmacht, s’installant dans un village, réquisitionne une chambre dans une maison où demeurent un vieil homme et sa nièce. Les Allemands, en début d’Occupation, ont pour consigne d’apprivoiser la population française. Rien n’est plus simple pour cet officier distingué, féru de culture française. Enfin, le croit-il. Ses deux hôtes vont lui opposer un silence redoutable, signe de leur résistance passive. Dans ce récit, publié sous le manteau en 1942 et adapté à la scène en 1947, Vercors montre qu’il faut combattre l’ennemi comme un frère égaré sans se ravaler soi-même à la barbarie. Une œuvre qui rejoint l’actualité.
 
 
© 2009-2017 • Algo'Rythmes.com • Tous droits réservés
Content : archives